Handisport

Handisport

Sport paralympique parmi les plus populaires, l’athlétisme fut l’un des premiers sports à être intégré au programme des Jeux Paralympiques à Rome en 1960. Il regroupe le plus grand nombre d’athlètes et d’épreuves : les courses (sprint, demi fond, fond pas de courses de haies), les sauts (triple saut, longueur, hauteur / pas de perche), les lancers (poids, javelot, disque / pas de marteau), les épreuves combinées (pentathlon).


L’athlétisme se pratique très peu en loisir. C’est une discipline « mesurable » d’où une forte aspiration des athlètes à la compétition et à la confrontation.Organisation de l’activité


En compétition sur le plan national :

– Compétitions régionales.
– Championnat de France : interclubs sur route et sur piste pour les personnes en fauteuil.
– Championnat de France interclubs sur piste pour les personnes debout.
– Championnat de France semi marathon et de 10km
– Championnat de France en salle pour les personnes debout.
– Championnat de France individuel de plein air sur qualification pour tout type de handicap.

Sur le plan international : 

Championnat d’Europe, Championnat du Monde, Jeux Paralympiques, Meetings internationaux, Jeux spécifiques. Toutes les épreuves ne sont pas ouvertes pour chaque catégorie de handicap. Plusieurs paramètres (densité mondiale, niveau de performances…) servent à décider des épreuves qui seront disputées pour la Paralympiade suivante. Il y a généralement plus de 220 épreuves disputées lors d’un championnat du monde, contre seulement 150 voire 160 aux Jeux paralympiques.

Epreuves et règlementation :

Elle s’appuie sur celle de la Fédération Française d’Athlétisme (FFA), et plus généralement celle de l’IAAF ( International Association of Athletics Federations) . Quelques adaptations sont nécessaires pour permettre l’accès de ce sport au plus grand nombre. Elles concernent principalement : les épreuves « guidées » des déficients visuels, les courses et les lancers en fauteuil roulant, le poids des engins de lancer et les épreuves ouvertes en fonction de la catégorie de handicap.

Matériel

La pratique de l’athlétisme « en fauteuil » nécessite l’acquisition d’un matériel spécifique (cadre rigide, monté sur trois roues) et accessoires : casque et gants renforcés. La pratique « debout » pour les amputés de membres inférieurs nécessite l’utilisation de prothèses spécifiques à restitution d¹énergie en matériaux composites (fibre de carbone, aramide, kevlar). Les autres adaptations consistent surtout en petites adaptations spécifiques à chaque athlètes : support pour le départ des amputés de membres supérieurs, cordelette de guidage, orthèses…

L’Athlétique Sport Aixois a ouvert dès la saison 2014 / 2015 une section Handisport affiliée à la Fédération Française Handisport par l’intermédiaire de son comité départemental Savoie Handisport.
Un athlète international a rejoint cette section : Sébastien Mobre ll est entraîné par Olivier Iund.

7576

 

Adresses utiles :

Fédération Française Handisport

Ligue Rhône Alpes Handisport